Beta’Stat, un observatoire des pratiques culturales

Cet outil numérique permet de recueillir les données des itinéraires techniques betteraviers sur l’ensemble du territoire français. Chaque exploitant peut y saisir son itinéraire technique et accéder ensuite aux indicateurs personnalisés de son exploitation via un espace personnalisé. L’outil est disponible depuis le site internet de l’ITB, rubrique « Outils & services ».

Pour mesurer les conséquences des problèmes actuels

Les données récoltées permettent de calculer 130 indicateurs chaque année afin d’évaluer une campagne, mais aussi l’évolution des pratiques. Notamment, étant donné l’arrêt des néonicotinoïdes en 2019, nous avons besoin de quantifier l’augmentation des interventions insecticides. Plus vous serez nombreux à nous envoyer vos pratiques, plus les résultats seront représentatifs de la réalité et plus nous pourrons descendre à une échelle plus locale pour l’analyse des données.

Pour défendre les intérêts de la filière

Nous disposons de plus de vingt ans d’antériorité sur l’évolution des pratiques. C’est une ressource importante que la filière peut mobiliser sur des dossiers d’actualité. Ainsi la filière a-t-elle récemment pu quantifier la fréquence d’utilisation du glyphosate au cours des cinq dernières années, de même que l’objet de ces interventions à partir des données de Beta’Stat. L’enquête a permis d’évaluer d’éventuels liens entre le recours au glyphosate et la conduite culturale, le nombre de passages de désherbages sélectifs, le travail du sol. Cela a permis d’étayer l’analyse de l’ITB dans le cadre de l’expertise interinstituts sur les conséquences de l’arrêt de la molécule.

Pour orienter les axes de travaux de l’ITB

La comparaison des interventions fongicides de Beta’Stat et du réseau de suivi des maladies foliaires RESOBET-FONGI (dans lequel les interventions fongicides sont ajustées à la pression parcellaire) a permis de voir un écart qui ne s’est pas réduit au fil des années. L’analyse du raisonnement des interventions, demandé dans Beta’Stat, a entraîné une réorientation des axes de travaux de l’ITB vers le développement de modélisations et d’OAD sur les maladies foliaires afin de mieux accompagner les agriculteurs.

Pour valoriser l’évolution des pratiques

L’évolution favorable de ces pratiques depuis plus de vingt ans alimente la communication de la filière qui peut ainsi valoriser ces évolutions auprès des pouvoirs publics, aussi bien au niveau national qu’européen. Les indicateurs calculés permettent en outre à la filière de renseigner des inventaires de pratiques mobilisés lors des évaluations environnementales, telles que les analyses de cycle de vie (ACV) ou des bilans énergétiques (bilan de gaz à effets de serre, par exemple).

Une saisie à votre rythme

❶ Inscrivez-vous avec le numéro de siret de l’exploitation et la création d’un mot de passe.

❷ Connectez-vous à votre espace

❸ Seules les deux premières étapes sont obligatoires pour la suite de la saisie :

• la partie exploitation, avec quelques précisions (SAU, main-d’œuvre, élevage) à renseigner en moins de 5 min,

• puis la création d’au moins une parcelle, avec au minimum le nom de la parcelle, sa localisation et sa surface.

❹ Après cette étape, vous avez accès à la saisie de cinq périodes culturales : vous pouvez actuellement tout saisir jusqu’à la couverture du sol. Vous pouvez vous connecter et déconnecter autant de fois que nécessaire sans perdre la saisie, enregistrée au fur et à mesure.

Vous pouvez également revenir compléter les informations sur les caractéristiques des parcelles, ou même ajouter des parcelles.

Si vous manquez de temps pour saisir, il est possible de télécharger des fichiers dans votre espace, via l’onglet « import de fichiers ». Tout type de fichier est accepté : PDF d’extraction d’autres outils, photo de votre carnet de plaine… L’ITB ressaisira alors dans un second temps les informations associées à votre exploitation.

Les données personnelles ne sont jamais diffusées. L’ITB ne valorise que des données moyennes au niveau national ou régional.

Un observatoire représentatif

Comme pour toute enquête, nous disposons des données d’un échantillon d’agriculteurs. Afin d’identifier si cet échantillon est représentatif des pratiques de l’ensemble des betteraviers, nous avons comparé les indicateurs calculés à d’autres sources – les indicateurs de fréquence de traitements phytosanitaires (IFT) issus des enquêtes pratiques culturales du ministère de l’agriculture, les rendements sucre de la CGB. Dans les deux cas, l’écart était inférieur à 5 % jusqu’en 2018.

Participez à la poursuite de l’enquête : plus vous serez nombreux, plus les données seront représentatives.

Ragondin, quand tu nous tiens …
Ragondin, quand tu nous tiens …