jeudi 19 septembre 2019
Biocarburants : 2018, une très belle année pour le bioéthanol ©SNPAA

Biocarburants : 2018, une très belle année pour le bioéthanol

L'année 2018 marque un tournant dans l'histoire du bioéthanol. Le superéthanol-E85 affiche une croissance record et le SP 95-E10 devient la première essence vendue en France.

Les responsables de la filière bioéthanol avaient le sourire lors de la traditionnelle conférence de presse sur le bilan de l’année écoulée. Le SP95-E10 (qui contient jusqu’à 10 % d’éthanol) approche les 50 % de part de marché. C’est ce carburant qui a besoin des plus gros volumes d’éthanol. De son côté, la hausse de la consommation de Superéthanol E85 a été spectaculaire en 2018 : + 55 %. La progression enclenchée en2017 se confirme. Les constructeurs de boîtiers flexfuel font le même constat : les ventes, qui ont décollé avec l’homologation des boîtiers en décembre 2017, ont ensuite explosé au 4e trimestre 2018, grâce à une couverture médiatique intense alors que la question du prix du carburant était dans toutes les discussions. « Vendu 0,68 € le litre, l’E85 fait économiser 500 € tous les 13 000 km », explique Sylvain Demoures, secrétaire général du SNPAA (Syndicat national des producteurs d’alcool agricole). Aujourd’hui, 12 % des stations-service délivrent de l’E85 pour les 32 000 véhicules flexfuel d’origine et les 70 000 voitures équipés de boîtiers.

Nouvelles homologations de boîtiers

Trois fabricants (Biomotors, FlexFuel Energy Development et ARM engineering) proposent aujourd’hui des boîtiers de conversion pour passer à l’E85, et couvrent l’essentiel du marché. FlexFuel vient d’obtenir une 2e homologation pour les moteurs à injection directe Euro 5/6 de moins de 7 CV, et attend une troisième homologation pour les injections directes Euro 5/6 de 8 à 14 CV. Cette expansion est portée par « un contexte réglementaire favorable », selon Nicolas Rialland, directeur des affaires publiques à la CGB. Au niveau européen, la directive énergies renouvelables II a été adoptée en 2018, elle établit un objectif de 14 % d’énergies renouvelables dans les transports à l’horizon 2030.Au niveau français, la loi de finances pour 2019, votée fin 2018, accroît l’objectif d’incorporation des biocarburants dans les essences : de 7,5 % en 2018 à 7,9 % en 2019 puis 8,2 % en 2020, tout en prenant en compte spécifiquement l’éthanol produit à partir de résidus.

François-Xavier Duquenne

bioéthanol

 

Consommation annuelle de Superéthanol-E85 depuis 2009 Volumes (en m3)

Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.