lundi 22 juillet 2019
Betteraves : des progrès sur la tolérance à la cercosporiose ©FXD

Betteraves : des progrès sur la tolérance à la cercosporiose

La section « betterave » du CTPS (1) vient de proposer l’inscription de 20 nouvelles variétés au catalogue officiel français. Le cru 2019 est petit en quantité, mais la qualité semble à la hauteur de la recrudescence de la cercosporiose.

Le progrès génétique se poursuit sur le créneau des variétés tolérantes à la cercosporiose. C’est ce que montre la liste des nouvelles variétés que le Geves (2) vient de publier. La section « betterave » du CTPS, après examen des résultats de l’expérimentation 2017 et 2018 a ainsi inscrit au catalogue 9 variétés tolérantes à la rhizomanie, 7 variétés tolérantes aux nématodes et 4 variétés tolérantes au rhizoctone brun. A noter un nombre important de variétés (22) ont été refusées cette année. La pression de la cercosporiose est sans doute une des explications de ce fort taux de refus. D’ailleurs, les variétés qui ont été inscrites ont toutes un bon comportement vis-àvis de cette maladie du feuillage. « Le niveau des témoins était assez élevé, c’est ce qui explique le petit nombre de variétés inscrites cette année », note le secrétaire de la “section Betterave et chicorée industrielle” du CTPS, Bruno Richard.

Les progrès de rendement dans les essais en présence de cercosporiose est une bonne nouvelle pour les planteurs qui sont confrontés à la montée de la virulence de cette maladie. Le CPTS publie dans son document une notation de comportement face à la cerscosporiose. La variété Jellera KWS affiche, par exemple, des caractéristiques remarquables dans les essais officiels. Elle devra les confirmer dans les essais post-inscription qui seront menés cette année dans le réseau ITB et les services agronomiques des sucreries (SAS). Car ces nouvelles variétés, qui obtiennent une autorisation de commercialisation en France, devront faire leurs preuves dans les tests de post-inscription. Sur les 20 nouvelles variétés inscrites, l’ITB a choisi d’en intégrer 17 dans ses essais 2019, dont les résultats seront publiés en novembre prochain.

François-Xavier Duquenne

(1) Le CTPS, qui regroupe professionnels et représentants de l’administration, est l’instance chargée de proposer au ministre de l'Agriculture l’inscription de nouvelles variétés au catalogue officiel.
(2) Groupement d'étude et de contrôle des variétés et des semences. Les essais ont été réalisés par l’ITB, la CGB, les industriels membres du SNFS, Tereos, et les établissements de sélection membres de l’UFS.
Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.