mardi 21 mai 2019
Les automoteurs John Deere, ici un R4050i disposant d’une cuve de 5 000 litres, sont équipés d’une rampe en fibre de carbone. Les automoteurs John Deere, ici un R4050i disposant d’une cuve de 5 000 litres, sont équipés d’une rampe en fibre de carbone. ©John Deere

John Deere allège ses pulvérisateurs avec du carbone

Avec ses rampes en fibre de carbone, ses systèmes hydrauliques de pompage et de nettoyage et son contrôle de stabilité actif, le constructeur américain propose de nombreuses innovations dans sa gamme.

C’est la grande innovation de John Deere en France, en matière de pulvérisateurs depuis près d’un an déjà. Le groupe propose un nouveau type de rampes, allégées, en fibres de carbone équipant ses automoteurs. « Le système est proposé en série sur nos automoteurs de 5 000 litres de capacité et en option sur les 4 000 litres. Cela permet de réduire le poids des pulvérisateurs, et donc la compaction du sol », souligne Julien Saint Laurent, directeur marketing de John Deere France, qui affirme que la technologie connaît un vif succès depuis son lancement en France. Autre avantage : cet allègement du poids de la rampe, de près de 900 kg de moins que l’acier, « permet d’avoir une vitesse de 4 à 5 km/h supplémentaire par rapport à un pulvérisateur équipé d’une rampe classique, et d’économiser 35 à 45 ch », explique Julien Saint Laurent. En revanche, il faut débourser près de 20 000 euros supplémentaires sur un automoteur de 4 000 litres, pour disposer de cet équipement. Présentée comme unique en son genre, la technologie a été conçue d’abord au Brésil par King Agro, une entreprise que le géant américain a fini par acheter en mars dernier.

Stabilité de la rampe par gyroscope

Parmi les autres innovations que propose John Deere dans sa gamme de pulvérisateurs, figure le système « PowrSpray », qui améliore la précision et les performances de pulvérisation. Fort d’un double circuit de pompage (remplissage et pulvérisation), ce système offre « une vitesse de remplissage de 1 200 l/min simplifiant les opérations de remplissage, agitation, pulvérisation et rinçage », affirme le constructeur. « Le système hydraulique séparé de pompage, permet d’avoir une réactivité plus grande, avec une pulvérisation maximale en 2 secondes, contre 10 à 15 secondes pour les classiques », détaille Julien Saint Laurent. En parallèle, John Deere propose un dispositif de rinçage de pulvérisateurs à assistance pneumatique « AirRinse », permettant de réduire l’utilisation d’eau de rinçage et de reliquat à gérer. « Le compresseur, qui sert à la suspension pneumatique, sert à évacuer le liquide résiduel, réduisant les volumes par 2 », souligne Julien Saint Laurent. Enfin, le constructeur américain a lancé récemment un système de contrôle actif de la stabilité de la rampe, sur ses M700 traînés, baptisé « TerrainControl ». « Équipé d’un gyroscope, le dispositif permet de réagir plus vite en bougeant le centre de gravité de la rampe, que les systèmes passifs par ultrasons », précise le directeur marketing de John Deere France. Les tous premiers pulvés équipés de ce dispositif ont été livrés au printemps 2018.

A.C.

Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.