lundi 22 juillet 2019
Dans sa version 140, le T5 Auto Command, développe jusqu’à 140 chevaux (avec EPM) en conservant une bonne maniabilité et réactivité assurée par trois modes de sollicitation de la transmission à variation continue. Dans sa version 140, le T5 Auto Command, développe jusqu’à 140 chevaux (avec EPM) en conservant une bonne maniabilité et réactivité assurée par trois modes de sollicitation de la transmission à variation continue. ©New Holland

Tracteurs : New Holland muscle ses T5

Avec ses nouveaux T5 Auto Command à variation continue, le constructeur fait monter sa gamme en puissance, se rapprochant presque des T6.

Pont avant revu, empattement élargi, nouvelle cabine, gains de puissance... « Le T5 Auto command, ce n’est pas simplement un T5 classique auquel nous avons ajouté une transmission à variation continue. C’est bien plus que cela », avance d’emblée Vincent Robert, responsable de produit tracteurs de New Holland. La nouvelle version de tracteurs polyvalents se rapproche « presque des T6 », ajoute-t-il. Ils se déclinent en quatre modèles selon les niveaux de puissance, 110, 120, 130 et 140 ch avec EPM (Engine Power Management). La nouvelle série gagne en effet en puissance. La capacité maximale de la motorisation disponible sur ces appareils est relevée de 20 ch et grimpe ainsi à 140 ch (avec EPM). Les T5 embarquent un moteur NEF de 4 cylindres et 4,5 litres développé par FPT industrial et disposent de la technologie de dépollution Ecoblue sans entretien et sans vanne EGR. Ces tracteurs répondent ainsi aux normes antipollution stage V, sans faire exploser les coûts de fonctionnement. Ce passage au dernier échelon de la réglementation s’est fait par un dispositif compact sans encombrement supplémentaire du pot d’échappement. « Un point qui peut vite prendre de l’importance sur des tracteurs de ce gabarit », met en avant Vincent Robert.

Le constructeur place également ses nouveaux T5 sous le signe du confort et de l’ergonomie. Ainsi la nouvelle cabine « Horizon » est directement héritée du T6, avec son pare-brise monobloc qui assure « la meilleure visibilité panoramique de sa catégorie », d’après le fabricant. La série hérite aussi des T6 et T7, l’accoudoir ergonomique et fonctionnel Sidewinder où « toutes les commandes clés sont accessibles ». Dans la version 140, le T5 Auto Command est disponible en finition haut de gamme Blue-power.

Les nouveaux T5 sont livrés en série avec la pompe CCLS de 82 l/min et en option avec une pompe plus puissante de 108 l/min. Le système CCLS assure que « toute la puissance hydraulique est toujours disponible sur les vannes de régulation, mais seulement autant que nécessaire pour réduire la consommation », détaille la marque.

Agilité en mode chargeur

Cette montée en gamme du T5 ne sacrifie pour autant pas les deux principaux points forts de la catégorie que sont la polyvalence et la maniabilité. La transmission à variation continue Auto Command apporte un plus d’efficience pour réaliser des travaux à vitesse précises aux meilleures performances d’utilisation. Via le joystick Commandgrip, le conducteur peut entre autres définir une vitesse de rotation du moteur cible qui correspond aux besoins. En mode automatique, une fois que la vitesse cible est atteinte, la commande ajuste le moteur et la transmission pour la maintenir. L’utilisateur peut toutefois débrayer en mode manuel, ou en mode voyage. Par ailleurs, en cabine un système de gestion de l’agressivité à trois niveaux permet de commander le comportement de la transmission. Le mode « transport » - le plus souple, assure des transitions en douceur pour les transports à longues distances ou les surfaces glissantes. Le mode « standard » est adapté aux travaux des champs tandis que le mode « réactif » est capable d’apporter de la nervosité pour s’adapter au mieux aux changements de sens inopinés. C’est typiquement le mode utilisé pour un tracteur équipé en mode « chargeur frontal ». La maniabilité doublée de la variation continue des T5 « en font des machines idéales pour le travail au charmeur », se félicite le constructeur. « La nouvelle gamme répond ainsi aux exigences de tous ceux à la recherche d’un tracteur extrêmement maniable et polyvalent spécialement conçu pour le travail à la prise de force, comme le fauchage, le pressage, le travail du sol, la préparation des sols et le transport », complète Sean Lennon, le responsable New Holland de la gamme tracteurs.

Martin Dufour

Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.