Selon les résultats de cette enquête menée en juin et juillet derniers par des chercheurs en sociologie de l’Université du Havre, les betteraviers ont en moyenne 52 ans, ce qui correspond à la moyenne d’âge des agriculteurs. Notons par ailleurs que le nombre d’exploitants âgés de moins de 35 ans représente une part faible dans l’échantillon. Cette donnée révèle la difficulté rencontrée par les betteraviers à s’installer, à cause des lourds investissements que cela nécessite. 91 % des répondants ont obtenu un diplôme agricole. La plus grande part d’entre eux (33 %) ont décroché un diplôme niveau bac + 2 (BTS ACSE notamment). Les betteraviers se distinguent peut-être le plus de l’ensemble des agriculteurs par le nombre important de diplômés, et cela reflèterait le niveau de technicité élevé requis par la gestion des exploitations betteravières.

Alors qu’un quart de l’ensemble des exploitations agricoles sont aujourd’hui dirigées par des femmes, cette féminisation semble plus limitée pour les exploitations betteravières, qui ne sont que 5 % à être dirigées par des femmes.

©SEDA

Les planteurs n’ayant pas répondu à la première vague de l’enquête « Être planteur de betteraves en 2020 » en juin et juillet derniers peuvent encore aujourd’hui répondre au questionnaire en cliquant sur ce lien sécurisé.