Parmi les sept gammes de tracteurs du catalogue de Valtra, la série Q5, dernière arrivée à l’automne 2022, ne manque pas d’atouts pour s’imposer sur un marché très concurrentiel. Si l’on en croit le constructeur finlandais, jamais machine n’aura été à ce point aboutie. « Nous avons conçu un tracteur de grande puissance pouvant satisfaire un agriculteur qui fait du transport avec une benne de 24 tonnes et déchaume avec un outil de 6 mètres. Pour ça, son poids de 9,5 à 9,9 tonnes suffit, affirme Johan Hérisson, chef de produit chez Valtra. Mais nous avons aussi pensé à quelqu’un qui laboure et, avec des masses, le tracteur peut peser jusqu’à 12 ou 13 tonnes. » Pour atteindre le niveau de performances voulu par le constructeur, les cinq modèles de 230 à 305 ch de la série Q5 sont animés par un moteur Agco Power de six cylindres et 7,4 litres de cylindrée et une transmission à variation continue (CVT). Cela permet d’obtenir la puissance maximale dès 1 850 tours / minute et de profiter d’un couple maximum constant entre 1 000 et 1 500 tours. Valtra dote la transmission d’une gestion électronique qui sélectionne le régime du moteur le plus bas possible, quel que soit le travail demandé au tracteur, à son système hydraulique et à sa prise de force. En outre, quand les conditions du chantier sont particulières, le conducteur conserve le loisir d’utiliser une commande (« droop ») qui va accroître les performances de la machine ou au contraire limiter sa puissance et, du même coup, la consommation de carburant. « En toutes circonstances, souligne Johan Hérisson, le comportement du tracteur demeure réactif, sans perte d’énergie, grâce à la puissance qui est transmise de manière totalement mécanique à travers la boîte de vitesses. ».

Un bon chasseur sait chasser avec son chien
©D.-J. L.

Accoudoir SmartTouch

À la réactivité du tracteur, le constructeur finnois explique avoir associé une qualité plébiscitée : le confort. Le pont avant et la cabine sont pourvus d’une suspension pneumatique avec une synchronisation de l’une avec l’autre, qui garantit une conduite sans à-coups. Par la même occasion, la suspension pneumatique favorise l’adhérence au sol, parce que son temps de réaction est plus rapide que celui d’une suspension hydraulique. Autre élément de confort, et de sécurité, les Q5 se caractérisent par leur stabilité, souligne Valtra. Conséquence d’un centre de gravité placé bas grâce à une hauteur hors-tout faible combinée à un empattement long. Cette architecture de la machine offre un autre avantage. « L’association d’une suspension pneumatique sur le pont avant et d’un long empattement accroît la capacité de traction sans compromettre le confort », indique Johan Hérisson. Dans la cabine, le tracteur se pilote sur l’accoudoir (SmartTouch) régulièrement mis à jour et dont la sortie en 2014 avait produit son petit effet. Ergonomique, bien pensé, simple à utiliser, le SmartTouch règle le tracteur et son outil sert d’interface pour une communication Isobus, affiche les systèmes de géolocalisation et d’autoguidage et donne accès aux fonctions d’agriculture de précision. La panoplie est complète avec, entre autres, la coupure de tronçons, la modulation de dose et toutes les possibilités d’enregistrer les paramètres des chantiers de façon à les reproduire. Les Q5 bénéficient de deux systèmes utiles en bout de champ : d’une part, une gestion des fourrières (U-Pilot) qui commande le relevage automatique de l’outil, le déblocage des quatre roues motrices et du différentiel ; d’autre part, un dispositif de demi-tour automatique (Smart Turn) du tracteur. En matière d’électronique embarquée, rien n’empêche d’avoir recours à une télémétrie (Valtra Connect). « Nous encourageons les agriculteurs à l’utiliser parce que ça peut rendre de grands services, conseille Johan Hérisson. Quand le tracteur est enregistré dans le système, on est prévenu si quelque chose ne va pas. Par exemple, un manque d’huile dans la boîte de vitesses ou une perte de pression dans le turbocompresseur. Le dépannage à distance est possible. »

Un bon chasseur sait chasser avec son chien
Un bon chasseur sait chasser avec son chien

Un tracteur sur trois est personnalisé

Le studio Unlimited de personnalisation des tracteurs, qui fête ses dix ans d’existence cette année, propose des options qui peuvent accroître la performance et le confort au travail des machines. Sur la nouvelle série Q5, il est possible de demander l’installation, en usine, d’un système automatique de graissage central qui vient remplacer le graissage manuel et ses opérations parfois fastidieuses. De même, les tracteurs peuvent être équipés d’un dispositif de télégonflage des pneumatiques contrôlé, en cabine, sur l’écran de l’accoudoir SmartTouch grâce à une communication Isobus. Ce système a une influence non négligeable sur la capacité de traction, la structure du sol, l’usure des pneumatiques et la maîtrise de la consommation de carburant. Le studio Unlimited, installé dans l’usine de Valtra à Suolahti, en Finlande, personnalise un tiers des machines produites par le tractoriste. Outre les grands classiques tels que la peinture de la carrosserie – sept couleurs au choix –, l’éclairage et l’habillage intérieur de la cabine, la tendance est au montage de caméras sur le tracteur. Valtra propose maintenant un système (Unlimited View) associant la vidéo et l’intelligence artificielle (IA), pour détecter les objets qui, proches de la machine, représentent un danger et créer des alertes.