samedi 20 octobre 2018
media connecte à la terre media connecte à la terre media connecte à la terre
La sucrerie de Sainte-Emilie (Somme) La sucrerie de Sainte-Emilie (Somme) ©Cristal Union

Cristal Union prévoit « une campagne plus courte que l’an passé »

« Le démarrage de la campagne, bien que délicat, a été réussi sur l’ensemble du groupe », explique Cristal Union. Le groupe prévoit que la récolte sera très hétérogène entre les secteurs d’un même bassin betteravier.

Les sucreries de Cristal Union tournent désormais à plein régime. Les 10 usines du groupe ont lancé le démarrage de leur activité entre le 14 et le 26 septembre, Fontaine-le-Dun (Seine-Maritime), ayant été la première, et Erstein (Bas-Rhin), la dernière.

Des arrachages difficiles

Sur le plan agricole, « au regard des conditions météorologiques difficiles de cet été, le démarrage de la campagne, bien que délicat, a été réussi sur l’ensemble du groupe. (…) Les adhérents ont fait preuve d’un engagement particulièrement important pour s’adapter aux conditions sèches et ont mené des opérations, dans certains secteurs quand cela était possible, pour faciliter les arrachages », souligne Cristal Union dans un communiqué du 27 septembre. Le groupe a retardé d’une dizaine de jours le démarrage des campagnes dans les différents secteurs du fait des conditions météorologiques qui rendent les arrachages difficiles. « En raison de la sécheresse sévère en Champagne et au sud de Paris, la récolte sera hétérogène entre les secteurs et entre communes d’un même bassin betteravier. Le rendement sera vraisemblablement légèrement inférieur à la moyenne des 5 dernières années. Cependant les tonnages moindres pourraient être compensés par la plus forte concentration en sucre des betteraves qui a été favorisée par la chaleur », détaille le groupe coopératif, qui prévoit « une campagne un peu plus courte que l’an passé ».

La cogénération inaugurée à Sainte-Emilie

Du côté industriel, Cristal Union affirme que « tous les sites sont montés rapidement en cadence avec de très bons niveaux de performance notamment sur les sites de Bazancourt, Fontaine-le-Dun et de Sainte-Emilie ». Tenant compte du contexte économique difficile, le groupe a ralenti ses investissements tout en poursuivant sa démarche de transition énergétique. Après trois ans de projet, la sucrerie de Sainte-Emilie inaugure pour cette campagne 2018 un système de cogénération « ultramoderne » permettant de produire simultanément de la chaleur et de l’électricité avec un rendement optimum. 2018 marque ainsi la fin de l’utilisation du fuel lourd comme énergie primaire chez Cristal Union.

A.C.

 

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.