dimanche 9 décembre 2018
media connecte à la terre media connecte à la terre media connecte à la terre Betteravier de l'année 2019
Des résultats en baisse pour les sucriers européens ©DR

Des résultats en baisse pour les sucriers européens

La baisse généralisée des cours du sucre depuis le mois d'octobre commence à avoir un impact sur les résultats des principaux groupes sucriers européens, à la fois en Allemagne et en France.

Le Britannique AB Food et l’Allemand Südzucker prévoient des résultats en berne pour les prochains mois, à cause de la chute des cours du sucre observée depuis le mois d'octobre. AB Food a annoncé une baisse de 27 % du résultat opérationnel de sa division sucre, à 90 millions de £ (102 milliards d’€) pour 2017-2018 et un recul de 13 % du chiffre d’affaires, à 938 millions de £ (1,07 milliard d’€). De son côté, Südzucker , propriétaire en France de Saint-Louis Sucre, anticipe une baisse de 100 à 200 millions d’euros de son résultat opérationnel sur 2018-2019. Mais il fait part de résultats en hausse pour l’exercice 2017-18, clos au 28 février. Son chiffre d’affaires passe à 7 milliards d’euros, contre 6,5 milliards d'€, et le résultat net atteint 440 millions, contre 426 millions un an plus tôt.

En France, lors de ses assemblées générales de sections mi-mai, le groupe Cristal Union a dévoilé ses résultats financiers pour l’exercice 2017-18, établi sur douze mois et désormais clôturé au 31 janvier. Difficilement comparable par rapport à l’exercice précédent sur 16 mois (30 septembre 2015 au 31 janvier 2017), le chiffre d’affaires 2017-18 s’établit à 2,022 milliards d’€, contre 2,479 milliards d’€ sur 2015-17. Le résultat net part du groupe recule à 49 millions d’€, contre 132,6 millions sur 2015-17. À titre de comparaison, les résultats de 2017-18 se situent au-dessus de ceux de 2014-15 également sur douze mois. Le chiffre d’affaires était alors d’1,67 milliard d’€, avec un résultat net part du groupe de 43,8 millions.

De son côté, le groupe français Tereos prévoyait, en février dernier, "une perspective d’EBITDA (NDLR : résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissement) ajusté pour l’année fiscale 2017/18, en baisse par rapport aux 607 millions d’euros de l’exercice 2016/17, principalement du fait de la baisse des résultats la division Sucre Europe suite à la pression significative sur les prix du sucre en Europe depuis octobre 2017". Les résultats du groupe pour l'exercice 2017/18, clos au 31 mars 2018, devraient être dévoilés à la mi-juin.

A.C.

 

 

Twitter
Partager
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.