mercredi 17 juillet 2019
Les tracteurs Claas Arion 600 sont conçus pour les travaux intenses au champ : gestion automatique de la transmission, ergonomie et confort facilitent le travail du chauffeur. Les tracteurs Claas Arion 600 sont conçus pour les travaux intenses au champ : gestion automatique de la transmission, ergonomie et confort facilitent le travail du chauffeur. ©Claas

Tracteurs : Claas Arion 600, performances et confort

Dans cette catégorie des tracteurs six cylindres de moyenne puissance, le constructeur allemand propose deux transmissions et un large choix d’équipements et de finitions.

La gamme Arion 600 de chez Claas compte quatre modèles de 145 à 185 ch. Ils sont équipés d’un moteur à six cylindres DPS de 6,8 l de cylindrée, avec turbocompresseur à géométrie variable. Ce moteur répond aux normes antipollution (Stage IV) grâce à une vanne EGR pour la recirculation des gaz d’échappement, un filtre à particules (FAP), un catalyseur SCR et l’emploi d’AdBlue. L’Arion 660, le modèle le plus puissant de la gamme, dispose de la technologie CPM qui offre une surpuissance de 20 ch supplémentaires pour le transport, soit 205 ch au total. Le moteur dispose aussi d’une gestion automatique du ventilateur de refroidissement. Baptisé Visctronic, cette technologie régule le régime de rotation selon divers paramètres : températures du moteur, de la transmission et de l’air extérieur, régime moteur, fonctionnement de la climatisation… Avec à la clé un abaissement de la vitesse des pales limitant les émissions sonores et la consommation de carburant. Claas propose deux transmissions sur les modèles Arion 610, 630 et 650 : l’Hexashift, une boîte de vitesses à quatre gammes robotisées et six rapports sous charge, ou bien la CMatic, une transmission à variation continue. L’Arion 660 est disponible uniquement en version CMatic. Avec la transmission Hexashift, les rapports se passent automatiquement selon le mode programmé par le chauffeur : soit pour s’adapter à la charge du moteur, soit pour maintenir un régime constant de prise de force. La fonction Smartstop lui permet aussi de s’arrêter uniquement avec la pédale de frein sans avoir à débrayer. Grâce à la transmission continue, le chauffeur choisit sa vitesse cible et le tracteur s’ajuste en permanence en trouvant le bon rapport et le meilleur régime moteur tout en minimisant la consommation de carburant.

Accoudoir multifonctions

Il existe trois niveaux de confort et d’équipements intérieurs : CIS, CIS + et Cebis. Dans la première, le tracteur reçoit des distributeurs mécaniques à l’arrière, un accoudoir multifonctions avec un joystick pour piloter la transmission et un écran inséré dans le poteau droit. La cabine CIS + dispose en plus de distributeurs électrohydrauliques permettant de programmer des automatismes comme les séquences de bout de champ. Enfin la version haut de gamme Cebis offre de multiples possibilités avec l’écran tactile de 12 pouces intégré en bout d’accoudoir. Sur le joystick d’une cabine Cebis, appelé CMotion, le chauffeur programme, comme il le souhaite, tous les boutons de commandes (relevage, distributeurs, séquences de bout de champs …). Claas équipe en standard ses cabines d’une suspension mécanique à quatre points. Pour encore plus de confort, le constructeur a développé sa propre suspension de pont avanta vec de larges vérins, ainsi qu'un système antiroulis très performant pour la tenue de route. L’acheteur a aussi un large choix de sièges dont des versions ventilées et chauffées.

Le circuit hydraulique est de type Load-Sensing avec un débit de 110 ou 150 l/mn en option. Il est possible d’installer deux distributeurs électrohydrauliques supplémentaires sous la cabine pilotable par un levier en croix. Chaque modèle dispose en standard des régimes prise de force de 540 et 1 000 tr/min avec deux autres régimes 540 éco et 1000 éco en option. Le relevage arrière a une capacité de 8 t. L’acheteur a aussi la possibilité d’opter pour un chargeur avant, compatible avec un relevage avant, installé d’usine d’une capacité de trois ou quatre tonnes, selon la version retenue. Une prise de force avant 1000 tr/min est également disponible. Les Arion pèsent entre 6 et 8 t selon le modèle et sa configuration. Tout le poids se répartit à parts égales entre l’avant et l’arrière. L’empattement est de 2,82 m pour un rayon de braquage de 5,80 m. Ils reçoivent des pneumatiques de 1,85 m, voir 1,95 m à partir de l’Arion 630, pour des largeurs allant jusqu’à 710 mm. De quoi assurer un travail performant au champ comme sur la route.

Julien Dedenon

Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.