Une dizaine de variétés de pois et fèverole de printemps ont été inscrites depuis trois ans au catalogue français. Dans ces essais, Terres Inovia liste les variétés les plus solides sur plusieurs années climatiques. Ils contribuent aussi à différencier des variétés plus tolérantes aux maladies ou à la sécheresse.

Pois de printemps : les valeurs les plus sûres

Les variétés classées comme des valeurs sûres par Terres Inovia ont fait l’objet d’essais pluri-annuels pendant 3 ans minimum en post-inscription. Pour la majorité des régions Nord, cette liste comporte 5 variétés à graines jaunes : Kaplan, Kameleon, Karpate, Kagnotte, Orchestra. L’année 2022, avec des pics de sécheresse, a montré les limites de certaines obtentions. En effet, la variété Karacter a présenté de mauvais résultats en craie et Orchestra a décroché dans les secteurs très séchants.
Face à l’aphanomyces, des différences de tolérances significatives ont pu être mises en évidence. Selon les ingénieurs référents de Terres Inovia : « plusieurs pois de printemps peuvent préserver le rendement vis-à-vis d’aphanomyces en sols faiblement infestées : Poseidon (graines vertes), Kagnotte et Karacter (à graines jaunes) détiennent une tolérance au parasite, mais elle reste partielle ».

Le catalogue s’est nettement étoffé depuis 2020 et des inscriptions plus récentes présentent un bon potentiel. Testées sur seulement deux campagnes, les variétés Symbios et Skol sont conseillées dans le Grand Est. Symbios détient une bonne tolérance à la verse et Skol se montre tolérante à la chlorose ferrique qui peut survenir en sol calcaire. Dans les régions Hauts-de-France, la Normandie, le Bassin parisien, la variété Batist s’ajoute à Symbios et Skol. Parmi les dernières nouveautés, testées en 2022 par le réseau Terre Inovia, plusieurs obtentions semblent prometteuses : Perceval, Proklam, Pirate.
Le semis précoce du pois de printemps apporte une sécurité pour limiter les effets climatiques lors de l’élaboration du rendement. Terres Inovia recommande de semer le pois entre 25 février et les 31 mars dans les régions au nord de la Seine. En Île-de-France, Bourgogne et Alsace, les semis peuvent démarrer un peu plus tôt, à partir du 20 février et jusqu’au 15 mars. Le pois doit bénéficier d’un sol aéré sur 15-20 cm et être semé sur une surface ressuyée. Si le sol est mal nivelé ou refermé après un hiver pluvieux, une reprise sur 5-10 cm est conseillée avant toute implantation. Si l’on utilise des semences de ferme, un test du taux de germination est fortement recommandé pour adapter la densité de semis au potentiel de levée. Le traitement de semences de pois reste possible en 2023 avec le Wakil XL. Ce produit permet de protéger les semences contre la fonte du semis. Il a reçu une dérogation de 120 jours, du 1er janvier 2023 au 1er mai 2023, pour les semis en plein champ.

Fèverole de printemps

Selon que le climat soit océanique ou continental, la liste des variétés les plus sûres diffère un peu. « Certaines se sont bien comportées en années chaudes et sèches comme 2022, alors que d’autres ont au contraire obtenu des rendements très faibles dans ces conditions et se sont mieux comportées en conditions plus humides et plus fraîches », note Bastien Remurier, référent chez Terres Inovia en zone nord et est.
Dans le Grand Est, les féveroles jugées les plus « sûres » pour les semis 2023 sont Caprice, Stella, Victus et Allison. Dans les Hauts-de-France et en Normandie, la variété Trumpet s’ajoute à cette liste : elle s’est bien comportée en années humides (2019 et 2021) et reste à réserver pour la bordure maritime nord-ouest. Capri et Navara, variétés plus récentes testées depuis deux campagnes, peuvent aussi être conseillées. La réponse des fèveroles de printemps aux extrêmes climatiques a aussi été évaluée dans les essais de Terres Inovia. Dans les parcelles d’essais, les variétés Stella, Capri et Navara ont présenté des niveaux de rendements élevés lors d’années à climat très contrasté, telles que 2020 et 2022, marquées par des périodes sèches. Elles se sont aussi bien comportées en 2021 lors d’un été frais et pluvieux : elles peuvent donc convenir autant dans les régions Est et Ouest. Toujours dans les micro-parcelles, la variété Victus a montré un bon comportement aussi bien en année sèche qu’en année humide. Comme en 2021, Caprice a obtenu des niveaux de rendements satisfaisants en 2022, malgré la sécheresse de l’année et peut être positionnée dans toutes les zones nord. Allison apparaît décevante en 2022 par rapport à ses bons scores de 2020 et de 2021 et semble moins performante en année chaude et sèche. Trois nouvelles fèveroles – Callas, LG Stego et Synergy – ont été performantes dans tous les essais où elles étaient évaluées en 2022 et elles pourraient convenir à toutes les régions. Pour la fèverole comme pour le pois, Terres Inovia rappelle que les semences certifiées apportent une sécurité de germination et réduisent le risque de transmission de maladie.

Les lapins de la discorde
Trois nouvelles fèveroles (Callas, LG Stego et Synergy) se sont bien comportées dans les essais 2022 de Terre Inovia et ses partenaires. ©M Loison