dimanche 17 novembre 2019
L'usine d'Étrépagny (Eure) bénéficiera de nouveaux investissements L'usine d'Étrépagny (Eure) bénéficiera de nouveaux investissements

Saint Louis Sucre annonce un prix garanti des betteraves à 25,70 €/t pour 2020

Saint Louis Sucre a dévoilé le 25 juin son contrat 2020, présenté comme « inédit et attractif », et a annoncé 50 millions d’euros d’investissement pour ses sucreries de Roye et Etrépagny.

Le contrat 2020 de Saint Louis Sucre contient une grande nouveauté avec un prix garanti de 25,70 €/t à 16° pour 70 % des betteraves contractées. « La demande de visibilité exprimée par les planteurs au cours des derniers mois a été prise en compte : le contrat comporte un prix garanti de 23,92 €/t 16° betteraves entières, soit 25,70 €/t 16° forfait collet » pour la récolte 2020, selon un communiqué. Ce contrat a été présenté aux planteurs de Saint Louis au cours de 6 réunions qui ont été organisées depuis le lundi 17 juin.

Le prix garanti s’appliquera sur 70 % des betteraves contractées (les 30 % restantes étant payées au prix SZ4, c’est-à-dire corrélé au prix de vente du sucre des 4 filiales du groupe allemand Südzucker comme dans les contrats antérieurs). Le prix garanti est un prix tout inclus (pulpes, primes et indemnités comprises).

Si le prix de vente du sucre SZ4 dépasse 420 € la tonne, la grille de paiement deviendra plus intéressante que le prix garanti, ; c’est alors le prix SZ4 qui s’appliquera, indique le sucrier.

Autre proposition de Saint Louis Sucre : le 1er acompte sera majoré, il passera de 12,50 € la tonne aujourd’hui à 13,50 €.

De son côté, le planteur s’engagera à respecter le contrat (notamment à emblaver les surfaces correspondant aux volumes contractés) et à produire dans la durée les volumes contractés, c’est-à-dire à renouveler en année n+1 (à + ou – 10 % près pour tenir compte du parcellaire) les tonnages de l’année précédente.

Saint Louis annonce qu’une enquête va être adressée aux planteurs dans les prochains jours pour connaître leurs intentions. Sur la base des résultats de cette enquête, des volumes à produire seront proposés à chaque planteur dans les semaines qui suivront.

50 millions d’euros pour Roye et Étrépagny

Côté industriel, le groupe Südzucker (maison mère de Saint Louis Sucre) a exprimé la volonté d’investir 50 millions d’euros à Étrépagny (Eure) et Roye (Somme) dans les prochaines années pour contribuer à renforcer davantage la performance de ces deux sucreries, notamment sur le plan énergétique.

F.-X. D.

Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.