mercredi 14 novembre 2018
media connecte à la terre media connecte à la terre media connecte à la terre

Vidéo : la bineuse Garford à 6 rangs pour betteraves bio

Cristal Union teste actuellement une nouvelle bineuse à 6 rangs qui désherbe sur le rang et sur l’inter-rang, à destination de la culture des betteraves bio. Découvrez-là en vidéo !

Elle travaille à la fois le rang et l’inter-rang. C’est la nouvelle bineuse 6 rangs développée par le britannique Garford pour le groupe coopératif Cristal Union. Actuellement en phase de test sur des parcelles en semis décalé (stade deux feuilles sur la vidéo), près d’Arcis-sur-Aube (Aube), elle a été achetée par le sucrier pour désherber ses futures parcelles de betteraves bio en 2019. « Elle sera à terme mise à disposition de nos adhérents qui le souhaitent, moyennant un système de location à définir, car le coût représente un investissement important », souligne William Huet, responsable du département agronomie de Cristal Union. Le montant de la facture, près de 150 000 euros, peut en effet représenter un frein. Mais l’efficacité de cette bineuse « InRow » semble redoutable. Avec une vitesse de binage comprise entre 2 et 6 km/h, le taux de reconnaissance des très jeunes betteraves atteint déjà 98 %, assure le groupe. La plage de travail allant du stade 2 à 8/10 feuilles pour le mécanisme de binage sur le rang.

Des moteurs électriques

Sur l’inter-rang, le binage est assuré par un système classique de fers en forme de pattes d’oie, installé à l’arrière de la bineuse. L’innovation du système se situe à l’avant de l’équipement pour désherber directement sur le rang. Les deux caméras situées en hauteur vont détecter les feuilles de betteraves afin d’adapter le passage de l’élément de binage, en forme de demi-lune. « Chaque élément est indépendant et adapte sa course en fonction de la présence, ou non, des betteraves sur le rang », détaille William Huet. Créée au départ pour désherber les cultures maraîchères bio, comme les salades, sur quatre rangs, elle a dû être adaptée pour être utilisée sur les betteraves. Pour fiabiliser le système, la société Novaxi qui distribue la machine en France, a préféré utiliser des moteurs électriques plutôt qu’hydrauliques comme dans les cultures maraîchères, pour éviter des surchauffes éventuelles. La campagne 2019 permettra à Cristal Union et à ses planteurs engagés en bio de calculer précisément les coûts d’utilisation de cette machine. Si le système est concluant, le groupe coopératif pourrait accompagner des investissements collectifs pour d’autres machines.

A.C.

 

 

Media

Twitter
Partager
Partager
Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.