samedi 16 novembre 2019
Les planteurs de Bourdon assignent Cristal Union ©P. Pelloux

Les planteurs de Bourdon assignent Cristal Union

Nouvel épisode dans le projet de fermeture de la sucrerie des Limagnes. Près de 88 % des associés coopérateurs de Bourdon, soit 330 planteurs environ, ont décidé d’assigner en référé Cristal Union pour avoir accès aux éléments d’information pour mener les négociations en vue d'une compensation économique.

Après une manifestation des salariés le 19 septembre pour la négociation des indemnités du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), c’est au tour des planteurs d’engager un bras de fer avec le groupe Cristal Union. Près de 88 % des associés coopérateurs, soit 330 planteurs environ, ont mandaté la CGB Limagnes pour les représenter afin de négocier une compensation économique, en plus du remboursement du capital social. Conseillés par deux avocats, ils ont décidé d’assigner en référé Cristal Union et le président de la section de Bourdon, Gilles Berthonnèche, pour avoir accès aux éléments d’information pour mener les négociations. Ce dernier, qui se dit « étonné et déçu » d’être assigné, a expliqué, à l’issue du conseil d’administration du groupe le 15 octobre, que les réflexions étaient toujours en cours avec Cristal Union sur le montant de la compensation économique fixe forfaitaire des planteurs de Bourdon. L’audience au tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand aura lieu le 6 novembre. Parallèlement, Cristal Union, par la voix de son directeur général, Alain Commissaire, dans une interview au journal L’Opinion du 16 octobre, dit travailler sur plusieurs pistes pour accompagner les planteurs notamment vers la production de luzerne, et transformer la sucrerie en brasserie.

A.C.

Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.