lundi 14 octobre 2019
Entrée de la sucrerie Saint Louis Sucre de Cagny. Entrée de la sucrerie Saint Louis Sucre de Cagny. ©FXD

La sucrerie de Cagny suspend sa campagne betteravière pour deux semaines

Face à l’appel à la grève de deux organisations syndicales de salariés, l’usine Saint Louis Sucre interrompt sa campagne betteravière pour deux semaines.

Le bras de fer continue à la sucrerie de Cagny (Calvados), suite au projet de fermeture du site qui doit avoir lieu en 2020. Dans un communiqué du 1er octobre, la direction de Saint Louis Sucre annonce suspendre la campagne betteravière pour deux semaines. « Suite au préavis de grève déposé par deux organisations syndicales, la sucrerie de Cagny est contrainte de suspendre sa campagne betteravière pour plusieurs jours », indique-t-elle.

Le préavis de grève des syndicats de salariés concerne la période du 30 septembre au 12 octobre prochain. « Le process d’une sucrerie est très complexe et nécessite plusieurs jours, tant pour le démarrage que pour l’arrêt », souligne Saint Louis Sucre. « Face à une telle situation, qui est totalement exceptionnelle, la priorité de Saint Louis Sucre est d’assurer la sécurité des personnes et des biens », explique le sucrier, filiale de l’allemand Südzucker. La campagne sucrière de Cagny devrait redémarrer progressivement à partir du 13 octobre. Elle avait débuté le 16 septembre, avec la réception des premières betteraves.

« Lors de la Commission Interprofessionnelle qui s’est réunie le 1er octobre entre la sucrerie et les représentants planteurs de Cagny, il a été convenu de suspendre les arrachages pour 10 jours », poursuit le communiqué.

Le traitement des betteraves stockées en plaine à ce jour devrait être assuré à l’usine Saint Louis Sucre d’Etrépagny (Eure).

A.C.

Twitter
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.