jeudi 21 mars 2019
Tereos va pouvoir vérifier la pétition lancée l’été dernier par l’Association de défense des coopérateurs de Tereos Tereos va pouvoir vérifier la pétition lancée l’été dernier par l’Association de défense des coopérateurs de Tereos ©Tereos

Les frondeurs de l’ADCT transmettent leur pétition à Tereos

A partir du 7 janvier, Tereos va pouvoir vérifier la pétition lancée l’été dernier par l’Association de défense des coopérateurs de Tereos (ADCT). L’assemblée générale découlant de cette pétition pourrait avoir lieu en mars 2019.

L’ADCT a accepté de transmettre au groupe coopératif sa pétition lancée l’été dernier pour procéder à sa vérification. « Il est positif que l’ADCT ait enfin accepté de nous communiquer cette pétition pour que nous puissions l’examiner. Cela mettra fin à une période d’incertitude qui nuit à la coopérative », se félicite le président du conseil de surveillance de Tereos, François Leroux, dans un communiqué daté du 28 décembre.

Depuis plusieurs mois, les frondeurs de Tereos demandent la tenue d’une « assemblée générale ordinaire réunie extraordinairement », pour « doter la coopérative d’une nouvelle gouvernance ». Ils affirmaient avoir réuni une pétition rassemblant 2 598 signatures de coopérateurs, qu’ils avaient déposés au Haut conseil à la coopération agricole (HCCA). La situation était cependant bloquée, car des signataires avaient demandé à l’ADCT de ne pas divulguer leurs noms à Tereos. Ce verrou semble avoir été levé et l’on devrait enfin savoir si le seuil de 20 % d’associés coopérateurs, nécessaire pour convoquer une assemblée générale, est atteint.

Cette annonce a été faite après que le tribunal de Saint-Quentin a ordonné, le 20 décembre, la réintégration des trois coopérateurs exclus au sein de Tereos (Gilles Bollé, Gérard Clay et Xavier Laude). Le groupe avait cependant décidé de faire appel de la décision de référé. Mais Tereos promet que « cet appel sera retiré s’il est constaté que la pétition est valide et qu’elle respecte ses statuts ».

C’est donc le lendemain, le 21 décembre, que le conseil de surveillance de Tereos a « souhaité faire un geste d’ouverture » en annonçant à l’ADCT que la coopérative acceptait de procéder à un contrôle « contradictoire » de la pétition en ses locaux en présence de l’ADCT et d’huissiers.

Puis, dans un courrier daté du 24 décembre, l’ADCT a indiqué qu’elle accepte de procéder à ce contrôle, qui devrait être réalisé après le 7 janvier. « L’assemblée générale découlant de la pétition, s’il s’avérait qu’elle est valide, n’interviendrait alors pas avant mars 2019, alors même que l’assemblée générale ordinaire annuelle de Tereos est d’ores et déjà programmée en juin 2019 », indique Tereos.

F.-X. D

Twitter
Partager
Partager

Le Betteravier français, le journal de référence des planteurs depuis 1952, qui décrypte l'actualité de la filière betterave-sucre et des grandes cultures avec ses 18 numéros et ses 2 cahiers spéciaux par an.